De nombreux festivals pour fêter les Dieux se déroulent chaque année. Nous avons pu vivre quelques moments du Ganesh festival ou Ganapati Chaturthi à Pune.

Le Ganesh festival s’est déroulé du 2 au 13 septembre 2019. A cette occasion, le 2 septembre était ferié. Cependant, à l’occasion de divers cérémonies, certaines autres journées étaient télétravaillées voir certaines écoles étaient fermées. Processions dans la ville, problème de circulation sur les routes, retour de la pluie, rituels et percussions sont signe que le festival bat son plein.

Ganesh est l’un des dieux, voir le dieu, préférés des Hindous, vous le connaissez sûrement, c’est celui qui a une tête d’éléphant. C’est le fils de Shiva, l’un des 3 dieux majeurs, et de Parvati. Shiva étant parti quelques temps n’a pas reconnu son fils qui avait grandit, dans les bras de Parvati. De rage, croyant à un amant, il lui coupa la tête. Désolé de son erreur, il promit de la remplacer avec la tête du premier être vivant qu’il croisa : un éléphant. Ganesh est le dieu qui supprime les obstacles, dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence, le patron des écoles et des travailleurs du savoir.

A Pune, le Ganesh festival n’est pas un petit événement dans l’état du Maharashtra. Vous pouvez tout appendre sur ce festival en allant sur Wikipedia, nous allons ici vous raconter ce que nous avons vécu.

Lundi 2 septembre, nous sommes réveillés au sein de notre résidence par des percussions. En effet, notre résidence reçoit Ganesh pour quelques jours. L’abris où les seniors Indiens de la résidences se réunissent a été transformé en temple. Pour accueillir Ganesh, une petite cérémonie festive a lieu, avec 4 percussionnistes et des danses de la part des femmes et enfants de la résidence. Dans l’après-midi, des stands avec des jeux et des gâteaux à destination des enfants sont organisés dans le jardin.

Motivés par cette entrée en matière, malgré l’entrée dans mon neuvième mois de grossesse, nous décidons de nous rendre à Laxmi Road, en centre ville, centre de vie et d’animation, où se trouve un gros temple de Ganesh. En sortant de l’immeuble, nous réalisons que notre entrée est magnifiquement décorée ; nous apprendrons par la suite qu’il y a un concours de décoration d’entrée entre les 8 tours de la résidence.

Arrivés difficilement à Laxmi Road, les plans de circulation ayant été changés pour les processions, nous sommes happés par l’ambiance festive et joyeuse de la rue bondée de monde. Nous croisons également quelques particuliers qui emportent un Ganesh à leur domicile en criant des prières. Mais le plus impressionnant sont les processions : chaque groupe de percussionnistes est habillé selon son code couleur, et précède un char qui porte Ganesh jusqu’à son temple. Le rythme des percussions est entraînant, et la joie des musiciens est communicative. C’est pour ces moments là aussi que nous sommes heureux de vivre en Inde, et de pouvoir partager cette énergie positive culturelle ! Les photos ci-dessous valent mieux que tout texte :

Ganesh reste dans son temple entre 2 et 12/13 jours, pendant lesquels les croyants viennent le prier. Au terme de son séjour, il repart en procession jusqu’à un point d’eau où il sera déposé… pour mieux revenir l’année suivante. A Pune, de nombreux Ganesh sont déposés dans le fleuve Mutha qui traverse la ville. Malheureusement, de nombreuses statues sont en plastiques et polluent l’environnement.

Dans notre résidence, Ganesh est resté 3 jours, puis, lors d’une petite cérémonie en fin d’après-midi le 4 septembre, il a été immergé dans un baril d’eau avec quelques fleurs. Ce Ganesh était en terre a donc naturellement fondu au fond du baril. A l’année prochaine Ganesh !

Immersion de Ganesh au sein de notre résidence