Back to India après 5 mois


On prend les mêmes et on recommence !

Après 5 mois en France, nous avons le feu vert pour rentrer en Inde. En moins 2 semaines c’était plié, prêts à décoller…

A Roissy CDG peu d’attente. Toujours un peu de stress pour Poupette quand Nounours blanc disparait dans le scanner le temps des contrôles, mais à part ça tout se passe bien.

Comme Poupette a 2 ans nous lui avons pris un siège dans l’avion. Et forts de notre expérience de février dernier, on s’est organisé en tour de garde avec Benoit : 1er tour de 2h30 chacun puis 2ème tour de 1h30 chacun. Elle n’a évidemment dormi que 40 minutes sur le vol, normal.

Arrivés à Mumbai, au taquet, on sort rapidement de l’avion, on marche encore plus vite pour doubler tout le monde avec Poupette dans sa poussette Yoyo. Nous arrivons donc relativement vite aux contrôles.

Pendant que nous attendions, un gars qui se charge de te dire où attendre nous dis de nous mettre sur une queue où il y a un panneau « Indian passport only ». Je lui dis que nous n’avons pas d’Indian passport, il insiste, n’a sûrement rien compris, on se met donc dans cette queue. Quand vient notre tour, la douanière nous montre le panneau comme si nous étions des abrutis illettrés. Abrutis oui, par le voyage. Mais filous aussi : on se glisse devant tout le monde au niveau du comptoir d’à côté. On a un enfant, ça passe !

Nous arrivons assez tôt aux bagages, mais nos bagages mettent longtemps à sortir. Ils sortent tous avec de grosses croix blanches, ce qui signifie qu’ils pourraient être contrôlés. On sort finalement sans encombres.

Nous arrivons dans le hall pour le test PCR : rien à voir avec février dernier, pas de queue, peu de monde, une organisation qui roule. On perd du temps au moment du paiement, car mon nom avait mal été orthographié dans leur système et ils ne me retrouvaient plus.

Nous retrouvons notre chauffeur pour le trajet Mumbai-Pune. Nous sommes rentrés en à peine 3h, et Poupette a dormi juste la moitié du trajet.

Ce qui est bien avec l’Inde, quand tu as une nanny qui t’attend, c’est qu’elle est venue la veille pour tout nettoyer, remplir le frigo et préparer à manger. Ca nous enlève une charge de dingue et rend le retour plus doux.

Benoit et Poupette se sont remis du décalage horaire plus vite que moi. Avec la fatigue je me suis chopée une petite indigestion de cadeau de retour, ce qui n’a pas arrangé mon cas.

Pas de confinement obligatoire cette fois-ci. Etant vaccinés et testés négatifs, nous reprenons rapidement une vie sociale. En 10 jours ici nous avons vu plus de monde qu’en 5 mois en Bretagne !

Benoit retourne 2 jours par semaine au bureau.

Poupette va à l’école 3 heures par jour du lundi au vendredi, et je loue un spot dans un espace de co-working pendant ce temps là.

On se remet vite à faire des projets. D’ailleurs, nous sommes en train de planifier last minute 2 semaines au Rajasthan…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.