Le Taj Mahal est l’emblème de l’Inde. C’était inévitable, nous sommes partis en excursion un week-end pour découvrir cette merveille du monde.

Depuis Pune, nous avons pris un vol direct pour Delhi le vendredi soir. Nous avons dormi à côté de l’aéroport, et le lendemain matin, Vinod notre chauffeur pour 2 jours, nous attendait. Nous avions réservé en avance un chauffeur avec voiture ainsi qu’un guide. Vinod est top, il parle anglais et conduit très bien, à la fois prudent et dynamique. Agra se situe à 3h30/4h de route de l’aéroport de Delhi et la route est globalement bonne. Sur le chemin on aperçoit divers fabriques de briques rouges. Poupette est sur nos genoux, nous n’avons pas de siège auto dans cette voiture…

Arrivés à Agra, dans les rues très vivantes, nous nous dirigeons vers la Tourists Resthouse, petit hôtel-restaurant simple conseillé dans le Routard, pour le déjeuner. C’est vrai que la cour est sympa et relativement calme, mais les tables ne sont pas propres. Au cours de notre repas, Azim, notre guide de 25 ans nous rejoint. Il a prévu un tour avec marché, boutiques pour acheter des pierres précieuses etc… Mais nous avons une petite de 5 mois, le programme doit rester simple, et nous savons déjà ce que nous souhaitons visiter. Azim est déçu car il n’y a aucun moyen qu’il se prenne des commissions en cours de route. 

Nous commençons donc par la visite du Fort Rouge. Il est immense et chaleureux. Benoit prend des photos pendant que j’écoute Azim et que Poupette dort dans le porte bébé.

Nous enchaînons ensuite par le mausolée d’Itimad-ud-Daulah ou Baby Taj. C’est la première fois qu’Azim y met les pieds, et Wikipedia le sauvera pour nous donner quelques informations. Contrairement au Fort Rouge, nous sommes presque seuls. C’est un très joli mausolée qui “met en appétit” en attendant le plat principal.

Pour finir notre après-midi, nous nous rendons à Mehtab Bagh, pour voir le fameux Taj Mahal depuis la rive gauche de la rivière Yamuna. Nous ne sommes pas déçus de la vue. Néanmoins le ciel est chargé, et nous n’aurons pas de coucher du soleil pittoresque sur le monument. Avant de nous faire dévorer par les moustiques, nous prenons la route vers notre guest house. 

Il faut savoir que nous sommes à Agra pour un week-end, et que le Président des USA Trump y sera le lundi suivant. Nous avons donc la chance de pouvoir suivre notre planning librement alors que le Taj Mahal sera privatisé pour Trump. Néanmoins, la ville est en transformation pour accueillir ce dernier : l’itinéraire qu’il empruntera pour se rendre au Taj Mahal est nettoyé, aménagé, décoré. Des trottoirs qui existaient peu ou proue sont terminés, dallés et décoré de pot de fleurs tous les 10 mètres. Autant dire que pour cette organisation, l’important est que la ville soit présentable et que la qualité des aménagements ne sera par conséquent pas durable. Il y a aussi de nombreuses énormes affiches qui diffusent des message d’amitié entre l’Inde et les USA – best friends forever. Tout ce cirque a le dont d’agacer prodigieusement Azim. Nous ça nous fait sourire.

Anukampa Paying Guest House est à 1,6 KM du Taj Mahal. C’est une bonne adresse, atmosphère familiale. Nous dînons sur notre balcon après avoir couché Poupette. C’est agréable de dormir dans une guest house et de se déconnecter des grands hôtels et autres resorts. C’est sûr que ce n’est pas le même confort, mais c’est authentique et cela nous ressemble plus. Le sol bémol est que l’isolation phonique n’isole rien.

Le dimanche matin, Azim nous récupère à 6h10 pour découvrir le Taj Mahal au lever du soleil. Avec le froid et les moustiques, nous laissons Poupette dans son pyjama pour l’occasion. Nous ne faisons presque pas de queue, c’est l’avantage d’y aller si tôt. Cet énorme monument est superbe et époustouflant. Les photos parlent d’elles-mêmes. Nous restons 2h dans l’enceinte. Je prends toutes les poses de touristes, sur demande d’Azim qui prend les photos avec mon smartphone. Même Poupette a droit à sa photo avec le Taj Mahal! Azim apporte moins d’information que le Routard sur l’Histoire locale. En revanche, il continue à me raconter son histoire de cœur brisé. Il s’est fait plaquer il y a 4 mois et il ne comprend pas pourquoi. Il me demande des conseils de couple etc… Pendant ce temps là, Benoît s’éloigne pour faire des photos. Après s’être rempli les yeux de belles lumières et de belles images, nous rentrons à la guest house. Nous prenons notre petit déjeuner sur le balcon, nous posons un peu, puis nous retrouvons Vinod pour retourner à l’aéroport de Delhi. De là nous rentrons à Pune. Chapeau bas à Poupette que nous n’avons pas ménagée avec le rythme soutenu de ce week-end !

Pour l’anecdote, ce sont des répliques des tombes qui sont ouvertes au public au Taj Mahal. Seuls des VIP ont le droit de voir les tombes originales. Ce droit était offert à Trump (ce qu’Azim trouvait insupportable), sauf que l’équipe sécurité de ce dernier a annoncé que c’était trop bas de plafond et que Trump ne se courberait pas. Ou alors les talons de la première dame seraient trop hauts ?